Course Fun : SoMad

Nos courses SoMad

On éduque bien les chiens

Coup de gueule concernant le comportement de certains coureurs

Course Fun : Strongman Run

Retrouvez mes autres Courses Fun

Association Le Rire Médecin

La série d'articles consacrés à l'association Le Rire Médecin

lundi 2 mai 2016

Et si la course à pied prenait un autre sens ?


Et si la course à pied prenait un autre sens ? 
 
Courir est un simple geste, consistant à mettre un pied devant l'autre et ce, à une fréquence plus ou moins élevée.
 
Mais voilà, courir afin d'améliorer un chrono est certes une action plaisante, mais cela ce serait-il pas bien plus valorisant de participer à une course solidaire, une course où une grande partie des bénéfices est reversé à une association ?
 
Courir pour une cause, quoi de plus valorisant ? On peut courir, améliorer (éventuellement) son chrono et surtout par la même occasion faire un don à une association.
 
Aussi, plutôt que de "simplement" payer pour participer à une course, je souhaite le plus possible participer à des courses solidaires, ainsi ma petite contribution ajoutée à celles des autres coureurs et coureuses aideront ainsi une association.
 
Faire du sport et aider, j'aime cette idée ! 
 
Aussi, désormais, je les mettrais en avant et je chercherais à participer plus encore à ces courses solidaires, ces courses qui oeuvrent pour une bonne cause.


Et, afin d'aller plus loin dans cette démarche, les plus observateurs d'entre vous auront remarqué qu'un compteur figure désormais dans la partie gauche du blog.
Loin de moi, toute envie de flatter mon égo en annonçant ainsi le nb de km parcourus, je souhaite simplement comptabiliser les km parcourus cette année en vue de faire un don à une ou plusieurs associations en fin d'année.

Nous sommes nombreux à surveiller notre fréquence cardiaque, montrons ainsi que les coureurs ont également du coeur !

jeudi 21 avril 2016

Free to run, le film est à l'affiche

 
Dans le précédent article consacré à ce film : Avant première du film : Free to run, j'évoquais à quel point j'avais apprécié ce film (en fait, un documentaire).

Le film étant sorti depuis déjà plus d'une semaine, je vous livre ici un petit constat.

Voici les différentes critiques émises par celles et ceux ayant vu le film. Tout d'abord les critiques de la Presse du site Allocine
Une note de 4.1 sur 5 ! La presse semble avoir apprécié !

Et maintenant au tour des spectateurs, voyons leurs appréciations.
Une note de 4 sur 5 ! Et en ce qui concerne les spectateurs cela semble également être le cas.

En, gros, bonne nouvelle il y a peu de films évoquant la course à pied et celui-ci est une réussite !

Mais voilà, ce film passe dans peu de salles. Sniff, triste je suis !

Lors de sa 1° semaine d'exploitation, le film était visible dans seulement 11 salles sur Paris ! Et pour sa 2° semaine, seulement 4 salles le proposent désormais. 
Mais fort heureusement, Paris n'est pas le centre du monde et l'unique endroit où vous pourrez le visionner.

Aussi, La page Facebook de Free to Run - le film, vous propose une liste des différentes salles où voir le film : Liste des salles.

Si vous ne l'avez pas vu, il va vraiment falloir courir pour aller le voir. Hatez-vous !

mercredi 13 avril 2016

Avant première du film : Free to run



J'ai eu la grande chance d'assister à l'avant-première du Film Free To Run qui sortira en salle le 13 Avril 2016. Il s'agit d'un documentaire réalisé par Pierre Morah.

Les plus blasés, diront, "Encore un documentaire" en feignant un bâillement. Ce à quoi je répondrai que les documentaires sont bien loin d'être ennuyants. Et celui-ci est vraiment instructif car il relate l'évolution de la course à pied et surtout des mentalités.

Ce film (car je l'ai vu comme une film avec une superbe histoire au cours de laquelle, on s'étonne, on s'offusque, et s'émeut car j'étais à deux doigts d'y verser ma petite larme), ne s'adresse pas uniquement aux férus de course à pied, à celles et ceux qui font moins de 3h sur marathon.

Il s'agit d'un film s'adressant aussi bien aux marathoniens qu'aux coureurs "dilettantes" (je ne dis pas coureur du dimanche car bon nombre de marathons ont lieu le dimanche...).
Car, un geste aussi simple pour nous que de chausser ses chaussures de running et de sortir courir en pleine rue, n'était pas vu de la même façon dans les années 70.

Ce film s'adresse également aux femmes (comme aux hommes s'intéressant aux injustices), car à l'époque les épreuves dépassant 1 500m leur étaient interdites. Je vous laisse la surprise de découvrir les "raisons médicales" avancées.

Afin de ne pas tout vous dévoiler, je vous dirai simplement que de nombreux thèmes liés à la course à pied sont abordés.
 
Une scène mémorable qui m'avait marqué à l'époque, aux Jeux Olympiques de 1984, c'est Gabriela Andersen-Schies terminant son marathon en titubant. 
A l'époque, j'avais vu son arrivée à la télé et de mes yeux d'enfants, je regardais ces champions et championnes parcourir ces 42,195 km en les considérant comme des dieux, tant l'effort me paraissait surhumain !!

Je vous propose une vidéo relatant cette journée mémorable :


Il s'agissait du tout premier marathon sur lequel les femmes étaient officiellement admises. Oui, vous avez bien lu, c'était en 1984 !
(Si vous voulez en savoir un peu plus sur l'histoire de l'athlétisme au féminin sur wikipedia : Athlétisme au féminin)

De même, le marathon de New-York est évoqué, notamment l'édition de 2012 mettant bien en avant les hésitations liées à son annulation.

De même, vous en apprendrez beaucoup sur ces hommes et ces femmes qui ont fait progresser la pratique de la course à pied.
Histoire de vous donner plus encore envie d'aller le voir, voici la bande annonce :

Courez le voir, car c'est vraiment le cas de le dire... Vous vous ferez ainsi plaisir et vous verrez votre pratique de la course à pied d'un autre oeil.

jeudi 31 mars 2016

Fitbit Semi de Paris 2016 : 12 L'arrivée

Suite et fin de la série d'articles consacrés au Fitbit Semi de Paris 2016.

Voici maintenant la partie d'une course que tous les coureurs attendent avec impatience, que certains prennent comme une délivrance, que d'autres prennent comme une récompense en voyant le chrono officiel.
Voici maintenant les photos prises lors de l'arrivée des coureurs et des coureuses.


L'un de membres de l'organisation de la course se faisait plaisir sur les derniers mètres de la course en effectuant des pas de danse.

Et à le voir ainsi danser, on sent qu'il s'en donne à coeur joie.

Il encourage les coureurs s'apprêtant à franchir la ligne d'arrivée. Vraiment sympa !


Cerise sur le gâteau, à certains moments, les coureurs avaient droit à une pluie de confettis, ajoutant plus encore à l'ambiance festive.

Et en franchissant la ligne  d'arrivée ou en s'apprêtant à la franchir, à chaque fois des superbes manifestations de joie.

Souvent les bras levés...

...le visage toujours resplendissant d'une joie immense.

C'est l'ARRIVEE !!

Et, une fois la ligne d'arrivée franchie, il était possible d'immortaliser cet instant par une belle photo souvenir.


Et pour terminer cette série d'article, voici quelques clins d'oeil : 

Tout d'abord félicitations à cette coureur, Céline croisée quelques km plus tôt (sa photo illustre l'article concernant la course : Fitbit Semi de Paris 2016 : 04 La Course) et qui terminera la course en 2h 39, heureuse, aux anges.

Et enfin, pour finir, grâce à ces demoiselles arborant des magnifiques oreilles de lapin, petit clin d'oeil aux Lapins Runners, grâce à qui j'ai pu rentrer voir mes collègues dans l'Espace Entreprise. Les Lapins, c'est connu, c'est toujours sympas.

Retrouvez les galeries Flickr concernant l'arrivée :

mercredi 30 mars 2016

Fitbit Semi de Paris 2016 : 11 Divers

Voici maintenant des petites photos diverses et variées. 

Tout d'abord un petit clin d'oeil à ma boutique parisienne préférée située au métro Porte dorée : Team Outdoor.
Dommage que la course ait lieu le dimanche, si le magasin n'était pas fermé, je serais bien rentrer faire un petit coucou à Agnès, la gérante et à sa dynamique équipe de vendeurs et vendeuses.


Une mascotte ou une personne déguisée sur le bord de la route et hop, pour certains c'est une superbe occasion pour se faire un selfie.

Et bien sûr la personne déguisée participe avec grand plaisir.


Amusant de constater que certaines personnes du public restent sur le parcours en brandissant leur pancarte d'encouragements. Et d'autres ne pouvant rester sur place (très certainement pour une bonne raison), laissent leur panneau bien en évidence afin d'encourager malgré tout leurs proches sur la course. 


Il en est de même pour certains qui n'hésitent pas à laisser un numéro de téléphone. Serait-ce une campagne de publicité ? Eh, oui ! Plus d'infos ici : Courir pour le Plaisir.



Sur l'avenue daumesnil, un SDF regardait le défilé de coureurs. Toutes ses affaires, toute sa vie stockée dans ses 2 sacs.
 
J'avais un pensée pour lui car sa priorité au jour le jour était de trouver de quoi manger et un endroit où dormir au chaud.

Alors que chacun des coureurs qui défilait devant ses yeux avaient près de 400€ de matériels rien que pour courir (200€ de montre, haut et bas à 50€ pièce et chaussures à 100€, je ne compte bien sûr le téléphone portable, ou les éventuelles GoPro...).
je trouvais alors cela presque indécent, d'autant plus que de la nourriture était proposée en quantité au ravitaillement. Mais ainsi va la vie...



J'ai adoré l'énergie débordante de cette meneuse d'allure qui courait avec sa peluche fétiche de Oui-Oui.

Un petit clin d'oeil aux fans de belles voitures.

Cette superbe voiture était stationnée le long du parcours.

Egalement le long du parcours, ce "coureur" profitait des rayons du soleil afin de se détendre...

Et, en arrivant non loin de l'arrivée, ce fut alors un défilé de panneaux humoristiques.

Cela participe vraiment à l'ambiance.

J'adore !

Merci du conseil !

C'est pas faux !

L'arrivée est annoncée ! Plus que quelques kilomètres à se faire plaisir.

Retrouvez la galerie Flickr : 2016.03.06 Semi Paris 2016 11 Divers

mercredi 23 mars 2016

Fitbit Semi de Paris 2016 : 10 Photographes

Petit clin d'oeil aux photographes installés sur le parcours.

Un peu comme à l'image de ce couple, où cet homme vérifie ses photos et où la demoiselle, profite du spectacle des coureurs et n'hésite pas à me prendre à mon tour en photo, le coureur-photographe photographié en quelque sorte.


J'ai adoré les larges sourires de cette famille, cet entrain afin d'encourager les coureurs, cette belle énergie positive.


L'emplacement des photographes officiels de Maindru Photo, étaient clairement signalés. Sur la droite, un des photographes scrutent les coureurs au téléobjectif.

Sur cet emplacement, ce ne sont rien de moins que 5 photographes qui sont postés.


En poursuivant quelques mètres, 10 photographes mitraillent les coureurs et les coureuses qui en profitent afin d'exprimer leur joie.


Et peu avant la ligne d'arrivée, de nouveau, une ligne de photographes.
Avec 37 108 coureurs finissant la course sur les 37 480 partants, il faut prévoir un nombre suffisant de photographes afin que la plupart de coureurs aient leur moisson de photos-souvenirs.

Et nombreux étaient les coureurs à laisser éclater leur joie. 

Un peu à l'image de cette coureuse à l'attitude victorieuse !

Retrouvez la galerie Flickr : 2016.03.06 Semi Paris 2016 10 Les photographes

mardi 22 mars 2016

Fitbit Semi de Paris 2016 : 09 Déguisements

Suite de la série d'articles consacrés au Fitbit Semi de Paris 2016.

Place maintenant aux coureurs déguisés, celles et ceux qui aiment ajouter du fun à leur course.

Certains coureurs apprécient de courir dans un esprit festif. Certains coureurs aiment se donner des "petites" difficultés supplémentaires en courant déguisés.


Ainsi, ce coureur parade en tenue de clown. Je ne suis pas vraiment certain que sa veste soit en tissu respirant et technique. Le pauvre il va avoir bien chaud durant sa course.

Ce coureur porte un costume d'époque, dirons-nous. Euh, ça fait combien 21,1 km en arpents ou en lieues ?

Et bien sûr, on ne présente plus le fameux Bagnard Kikou, grand habitué des différentes courses que j'avais rencontré pour la 1° fois à l'occasion des 12h de Feucherolles en 2011.

Et en 2012, à l'occasion de l'édition 2012 du Paris Versailles.
Après des années de cavale, Aurait-il été enfin rattrapé par la police ?

Certains ajoutent une difficulté supplémentaire en portant un déguisement qu'il faut apprendre à maîtriser.

Ainsi, ce "discret" flamand rose avec qui j'ai un peu échangé sur le parcours, car l'ayant déjà vu à l'occasion du Marathon de Paris (Eh oui, il couvre un marathon avec son déguisement).


Lui demandant s'il participait à l'édition 2016, vous aurez donc le grand plaisir de le voir sur le parcours du MDP 2016 !

Il court pour pour une maison d'édition Wisdap dont le but est de promouvoir la lecture auprès des enfant, et pour l'association La Fédération Française de Cardiologie.

J'adore cette esprit !




La Tour Eiffel, déjà prise en photo à l'occasion du marathon de Paris 2013, elle sait s'entourer de son "service d'ordre" afin de courir en toute quiétude sans être gêné et sans gêner également les autres coureurs qui viendraient à ses cotés.

Vous remarquerez que nombre de coureurs déguisés arrivent parcourir les 21,1 km du parcours ainsi costumés.

Retrouvez la galerie Flickr : 2016.03.06 Semi Paris 2016 09 Deguisements

lundi 21 mars 2016

Fitbit Semi de Paris 2016 : 08 Le public


Suite de la série d'articles consacrés au Fitbit Semi de Paris 2016.

Place maintenant au public, venu en nombre afin d'encourager les coureurs.

Une superbe ambiance régnait sur le parcours. Boostés par les animations musicales, c'était également bien agréable de profiter des encouragements du public. 
Sur la photo précédente, un groupe de jeunes filles encourage les coureurs et les coureuses et en arrière plan, une petite fille fait des checks aux coureurs, un grand classique pour les enfants.


Une mention spéciale pour les supporters des Chrétiens d'orient qui s'étaient placés en nombre sur de nombreux emplacements du parcours, toujours en nombre et toujours bien visible.


De nombreuses personnes arboraient des panneaux d'encouragements destinés à leur proches. Petite remarque : Se poster au 4°km sur un semi, cela donne du baume au coeur pour le restant de la course, mais c'est bien proche du départ, espérons que Lucie conserve les effets de cet encouragement jusqu'à l'arrivée de son semi.


D'autres avaient pris soin de concevoir d'originaux panneaux d'encouragements. De plus, ce trio s'est placé sur différents endroits du parcours. Vraiment sympa.


Comme toujours, certains arboraient leur engagement pour une association. Ici, il s'agit de Imagine For Margo, qui lutte contre le cancer des enfants.


D'autres ont le sens de la formule afin d'encourager les coureurs.


Certains profitent de l'actualité pour leur "slogan" d'encouragements.

Une coureuse de Boost Belleville encourage les coureurs avec entrain.



D'autres de Boost Champs Elysees encouragent à leur manière...

Ce coureur en poncho a terminé sa course et encourage les autres coureurs à son tour.

D'acteur, on devient spectateur et l'on prend tout autant de plaisir.

J'adore cet esprit !


Retrouvez la galerie Flickr : 2016.03.06 Semi Paris 2016 08 Le Public




dimanche 20 mars 2016

Fitbit Semi de Paris 2016 : 07 Les déchets

Suite de la série d'articles consacrés au Fitbit Semi de Paris 2016.

Cette fois, place à un sujet sensible, important : Les déchets des coureurs sur la course.
Comme vous pouvez le voir sur la photo illustrant l'article, de nombreuses poubelles étaient placées sur le parcours et fort heureusement de nombreux coureurs et coureuses disciplinés, responsables, y jetaient leurs bouteilles et autres détritus. Un slogan simple figuraient sur les poubelles : Je cours, je bois, je trie.

Mais comme toujours, sur le parcours, de (trop) nombreuses bouteilles étaient jetées à même le sol.

Un comportement bien trop classique sur les courses. C'est bien dommage.

Un geste simple mais ô combien important, une sage et saine attitude car il est important de respecter le parcours !
 
De respecter les autres coureurs afin qu'ils ne glissent pas sur un déchets laissé au sol.
 
Et de se respecter soi même car pourquoi utiliser une poubelle à la maison et ne pas en faire de même une fois dehors ?

Retrouvez la galerie Flickr : 2016.03.06 Semi Paris 2016 07 Dechets