mardi 21 avril 2015

Marathon de Boston 2015, In Luc we trust



Luc (https://trainingforboston.wordpress.com) fait partie des coureurs qui forcent le respect.
Son rêve (du moins l'un de ses rêves) a toujours été de participer au fameux Marathon de Boston.
Depuis que je suis son blog, il a toujours eu ce marathon en ligne de mire et sa volonté n'a jamais fléchie.

Petite précision pour celles et ceux ne le connaissant pas, Luc réside au Québec dans la charmante ville de Gatineau. Précision importante car, là-bas, courir par tous les temps nécessite une motivation hors du commun.

En 2011, un de ses articles concernant un doigt gelé, m'a marqué au plus haut point, il s'est entraîné par des températures négatives (que dis-je polaires), des températures qui feraient abandonner toutes envies de sortir à un ours polaire.
Courir par -17°C voire -25°C, faut vraiment être motivé !!
C'est un peu comme si on courait dans un congélateur (et encore je ne suis pas certain que le mien descende aussi bas).

On pourrait penser que ce type de températures est exceptionnel mais Luc a mis en ligne bien d'autres articles évoquant ces températures.
Du coup, il a perfectionné sa méthode afin de courir de bonnes conditions à ces températures.

Et, afin d'affronter ces températures, les coureurs tout comme les organisateurs de course ont dû s'adapter.
Ainsi, afin de proposer une course au mois de janvier, le parcours de certaines courses s'est "déplacé" et s'est retrouvé en intérieur, et même des marathons"intérieurs" sont ainsi organisés.
Bien sûr, trouver un parcours couvert de 26 miles (42km195) n'est guère évident, aussi le plus simple est de trouver une boucle, et de la parcourir le nombre de fois nécessaire afin de couvrir la distance :

Au marathon intérieur de Montréal, la boucle fait 154 mètres, ce qui fait 274 tours à effectuer. De quoi avoir le tournis !
Et, histoire de rendre la course encore plus fun, toutes les 30mn, on change de sens. Les organisateurs sont vraiment joueurs !! Mais qu'importe Luc a su vaincre les effets de la Force Centrifuge.
Heureusement d'autres marathons intérieurs se courent sur des boucles plus longues comme celui d'Ottawa sur un boucle de 400m, et on a alors "que" 174 tours à effectuer.

Depuis 2010, Luc s'entraîne afin d'obtenir sa qualification pour le Marathon de Boston et c'est à l'occasion du Marathon d'Ottawa que son rêve devient enfin réalité.


Et histoire de vous montrer qu'obtenir sa qualification pour ce célèbre marathon n'est pas une mince affaire, voici les temps qualificatifs pour l'édition 2016 : 


Au vu des temps qualificatifs, c'est vraiment un marathon qui se mérite.

Et depuis ce fameux jour de Mai 2014, où il obtint sa qualification (voir 1° photo de cet article), Luc a continuer à s'entraîner comme à son habitude et le 20 Avril 2015, il a enfin participé à la course de ses rêves.


Durant ces années, durant ses entraînements sous des températures improbables, Vinvin20 habitant à Grenoble, n'a jamais cessé de suivre Luc (avec bien plus d'assiduité que moi il faut l'avouer) et de l'encourager à distance.

Ainsi en 2011, lui à Grenoble, et moi-même à Paris, nous avons couru ensemble à distance afin de l'encourager. (article de Vinvin20 : Courir ensemble à 6000 km de distance).

En février 2015, Vinvin20 court à nouveau en même temps que Luc afin de l'encourager dans sa course : un 5 km au winterman dans le gros frette

Puis, à l'occasion, du tant attendu Marathon de Boston, Vinvin20 organise à nouveau une sortie ensemble à distance. Et c'est avec toujours autant de plaisir que je réponds présent.
Chose étonnante, la course se déroule un lundi !! Mais c'est un jour férié la-bas.
Du coup, pour les suiveurs et autres supporters, la tâche est moins évidente mais grâce au décalage horaire, il est tout de même possible de courir en même temps que lui.

Et, afin de célébrer ce grand événement,
- Mathes s'est fait une sortie CAP,
- Richard à l'occasion d'une sortie VTT lui a envoyé de bonnes pensées positives
- Vinvin20 a couru accompagné de sa fille,

Voici quelques mots de Vinvin20 :


Une belle petite balade avec ma fille Julie pour accompagner mon Ami Luc qui aujourd'hui réalisait un de ses plus beau rêve :  Courir le Marathon de Boston.

Luc, je le suis depuis le début de son blog "Training for Boston"...Et ça remonte maintenant a quelques années. Pourtant, c'est pas la préparation a un Marathon qui m'a donné envie de le suivre, moi qui, avec mes petites sorties, suis bien loin de tout ça.. mais l'homme qu'il est.
Déterminé, ne lâchant rien, toujours à rebondir dans les phases difficiles...Et il y en a eu durant toutes ces années..

De tout ça est né une amitié, et beaucoup d'échanges.

Je suis fier de lui et de l'aboutissement de son rêve, alors je voulais un fois de plus être a ses cotés malgré les kilomètres qui nous séparent.
Training for Boston ne va pas pour autant s'arrêter. C'était la 119éme édition de ce marathon, mais la première pour Luc. Je lui souhaite d'y retourner dés l'année prochaine. Alors il va falloir continuer à s'entraîner!!! Et pour ça, je ne me fais pas de soucis pour lui.  Il sera sûrement au rendez vous pour fêter la 120éme!!  Alors longue vie a Training for Boston !!"

Et pour ma part, j'ai effectué quelques 27 petits tours de stade (bien loin de la 100taine effectué par Luc à l'occasion de ses marathons intérieurs).

Malgré le fait de courir sur une piste, j'ai pris beaucoup de plaisir à enchaîner ces tours et souvent je me suis imaginé Luc sur son Marathon, porté par la foule massée en nombre sur les bords du parcours.

Et j'imaginais ainsi l'ambiance qu'il devait ressentir. 

Et pour l'occasion, j'ai essayé de prendre quelques photos presque poétiques.
Ce qui n'est pas toujours évident dans un univers urbain.
Mais je cherchais avant tout à montrer ce doux moment de plénitude que l'on peut ressentir lorsque l'on se fait ainsi plaisir.
Et surtout, j'imaginais le visage resplendissant de Luc passant la ligne d'arrivée de ce marathon qu'il a tant attendu.

Et afin de paraphraser un célèbre personnage d'un film de science-fiction, à qui je laisse la parole :

Luc, grâce à tes marathons intérieurs, même si elle est centrifuge, tu as su maîtriser et apprivoiser La Force.

Tu as maintenant réussi et tu as ainsi atteint l'un de tes buts dans la vie.


Je peux désormais t'avouer une chose :

Luc, je suis... très fier !

dimanche 19 avril 2015

Marathon de Boston, le grand jour pour Luc

A force de persévérance, de ténacité, Luc participera (enfin) au fameux Marathon de Boston.

En mai 2011, grâce à une superbe idée de Vinvin20, qui proposait d'accompagner à distance Luc sur son marathon afin d'obtenir sa qualification pour Boston, nous étions ainsi plusieurs à courir à distance, chacun au même moment.

Pour l'occasion, j'ai donc fait une sortie de 3h afin d'encourager Luc : Encouragements à distance.

Demain, alors qu'aura lieu le Marathon de Boston, Vinvin20 nous propose de l'accompagner et de célébrer ainsi la participation de Luc au Marathon de Boston : Doodle d'inscription

Si vous ne pouvez courir, vous pouvez le suivre durant  sa course, il y aura un suivi-live des coureurs (dossard 10707) : http://www.baa.org/races/boston-marathon.aspx

NB : En 2011, en nous promenant avec le fiston, nous sommes  passés devant un coiffeur dont la vitrine comportait une publicité pour une marque de cosmétique au nom très évocateur (explications 1 & 2) J'avais conservé cette série de photo pour cette grande occasion, et je suis vraiment content que le grand jour soit arrivé !

Voici l'article de Luc, annonçant sa participation : Marathon de Boston J-7

Luc, cet article est pour toi et demain, toutes mes pensées vers toi seront tournées. Fais-toi bien plaisir !

lundi 6 avril 2015

SoMAD Paris 2015 : 7 Epilogue

La course est désormais terminée depuis bien longtemps, et l'heure est venue pour nous de rentrer.

Et, alors que nos chaussures passaient une partie de la soirée à attendre sur le paillasson, une longue négociation avec ma tondeuse eu alors lieu.

Bien que n'ayant nulle envie d'enlever ma petite flèche, elle m'indiqua que je travaillais le lendemain, et que la dite "flèche" ne serait pas forcément vraiment appréciée.

Bien sûr, elle avait raison. Et elle eu le dernier mot.

Nous avons vécu une bien belle journée et nous attendons avec impatience l'édition de Torcy au mois de septembre.

SoMAD Paris 2015 : 6 Les photos officielles

Je ne peux résister au plaisir de vous livrer ici les photos officielles de notre SoMAD.

Comme toujours nous avons pris beaucoup de plaisir sur la course et nous profitons de la présence des photographes officiels afin d'immortaliser ces beaux moments de course.


Retrouvez l'ensemble des galeries de photos sous Flickr : 

SoMAD Paris 2015 : 5 Ambiance de course

Voici maintenant quelques photos d'ambiance de la course.

Tout d'abord, une note pas très gaie, avec cette première photo, où apparaissent 2 tentes. En effet, certaines personnes habitent dans le bois de Vincennes, et cela fait une impression bizarre de cotoyer des personnes démunies alors que les coureurs sont venus afin de s'amuser.

A l'issue de notre course, le fiston et moi-même, sommes restés sur le site de la course afin de profiter plus encore de cette belle ambiance.

L'obstacle de mousse a été fort apprécié par l'ensemble des coureurs et les spectateurs profitaient également du spectacle.

Et même certains aliens avaient fait le voyage depuis leur lointaine planète afin d'en profiter également.

Et comme toujours, les enfants n'étaient pas oubliés. Ils avaient également leur parcours dédié.


Et pendant, ce temps, les vagues s'enchaînaient et pour chacune d'entre elles, l'échauffement s'effectuait toujours dans une superbe ambiance.

Retrouvez la galerie de photos sous Flickr : SoMAD Paris 2015 - Ambiance

SoMAD Paris 2015 : 4 L'organisation

Comme vous avez pu le constater, nous avons bénéficié d'un dossard Presse !

Un grand merci à l'organisation pour ce geste. :-)

Dans cet article, nous allons nous intéresser à "l'envers du décor", à l'organisation de cette course. 


Après plusieurs éditions, l'organisation de cette course semble bien rodée. Les départs par vagues, s'effectuent toutes les 20 minutes et pour chacune d'entre elles, une session d'échauffement était proposé aux coureurs et aux coureuses.

Et même au moment du départ, histoire de faire monter l'ambiance, le speaker demanda aux participants d'effectuer des pompes !

Par contre, un petit reproche, le fumigène au moment du départ était vraiment suffocant et pas vraiment agréable.

Sur le parcours, très bien balisé, des bénévoles étaient placés à différentes intersections afin d'orienter les coureurs.

Même sur le parcours de 5 km, nous avons eu droit à un ravitaillement. Une délicate attention ! Miam !!

Comme toujours, nous avons remercié les bénévoles qui étaient installés bien à l'abri sous de grandes tentes. Ils avaient tous le sourire, la bonne humeur est communicative.
Les bénévoles travaillant dans une bonne ambiance, ont le sourire et participent à la bonne ambiance, et les coureurs profitant de cette si belle ambiance, remercient les bénévoles pour leur travail irréprochable.

La sécurité est un élément essentiel sur ce type de course à obstacles.
Nous avons croisé à plusieurs reprises des membres de la protection civile qui circulaient à VTT. Et en voyant un obstacle fermé, nous avons appris qu'il avait été fermé par précaution car un coureur venait de se faire une entorse.
Une sage décision que de fermer ainsi un obstacle plutôt que se retrouver avec un grand nombre de blessés.


L'obstacle de mousse était l'un de mes préférés sur la course et les deux personnes en premier-plan s'assuraient que la production de mousse suffise à ce que le tapis de mousse soit toujours de hauteur suffisante. De vrais travailleurs de l'ombre qui déclenchaient la production de mousse à chaque arrivée de coureurs.

En arrière plan sur la photo précédente, on aperçoit une file conséquente de participants et en regardant la photo de gauche, l'obstacle devant lequel ils attendent.

Certains obstacles nettement plus difficiles représentent un frein conséquent à la fluidité des coureurs.

Ce n'est pas évident de trouver et de mettre en place les obstacles ainsi répartis sur le parcours.
Dans l'idéal, il faudrait alterner obstacles faciles et ceux plus difficiles.

Des petites suggestions : Comme vu sur l'édition de Torcy, l'année dernière, il serait possible de mettre un camion de pompier dont la lance à incendie serait dirigée au-dessus des coureurs.
De même, il serait possible de faire une sorte de grand podium où chaque coureur pourrait effectuer une chorégraphie ou une grimace qui serait retransmise sur un grand écran.
A mon humble avis, après avoir effectué plusieurs courses de ce type, l'idée de mettre en place un "obstacle" incitant les participants à s'arrêter pour s'amuser, permettant ainsi de réguler le "trafic" en mettant en avant le coté fun.
NB : Il est vrai que sur le site de Torcy, la présence d'un plan d'eau facilite le remplissage rapide des réserves du camion de pompiers. Et la mise en place d'un podium et d'un écran géant générerait des coûts supplémentaires...

Plusieurs photographes étaient présents sur le parcours. Et la palme du "courage" revient à celui-ci car posté juste à coté des enceintes qui diffusaient la musique du Dj en plein set mettant ainsi de l'animation sonore pour tous les finishers.

Et, pour terminer avec les remarques concernant la course, nous allons évoquer la participation financière demandée pour ce genre de courses.

J'ai déjà pu lire sur différents sites et blogs que certains se plaignaient des tarifs d'inscription élevés pour ce type de course. Il est vrai que les tarifs des courses varient énormément. Mais au vu du type de course, et de l'ambiance y régnant, on en a vraiment pour son argent. De plus, il faut noter que les photos sont mises gratuitement à disposition sur le site de la course (Alors que ce service est souvent facturé en supplément sur d'autres courses).

A titre d'exemple, la 1° course à obstacles à laquelle j'ai participé est la Strongman Run à la Bresse dans Les Vosges, où avec le fiston, nous avions passé un Week-end de folie !! Certes cela a un coût mais quel superbe souvenir !

Alors afin de vous faire votre opinion sur la course, les prochaines éditions de la SoMAD auront lieu
En ce qui nous concerne, nous attendons avec impatience l'édition de Torcy afin de retrouver à nouveau cette belle ambiance de course complètement décalée.

dimanche 5 avril 2015

SoMAD Paris 2015 : 3 Notre course

Notre course va bientôt débuter et nous nous dirigeons en direction de la ligne de départ. 


Bientôt le départ et nous avons hâte !!

Il règne ici une superbe ambiance.

Tout le monde est d'humeur très joueuse. Et, au sourire des nombreux coureurs et coureuses, on sait que chacun est venu pour s'amuser et prendre du plaisir sur la course.

Après les bottes de pailles, après avoir rampé au sol, après avoir grimpé à un mur (entre autres) et bien sûr après avoir un peu couru, nous avons eu droit à un passage dans de la mousse. 
Ce fut un de mes "obstacles" préféré sur cette course, car avec le fiston nous y avons fait les fous et à la quantité de mousse que j'ai sur la tête, vous devinez aisément que je m'y suis plongé tout entier.


L'avantage de ce type de course est que l'on y brave tout les interdits. 

Et l'on marche ainsi dans la boue.

Sur la photo, le fiston est encore propre.
Et, sourire en coin, il attendra que la photo soit prise pour m'éclabousser copieusement, le filou !!

Inutile de vous dire que nous avons adoré la course et que nous avons pris énormément de plaisir.

Une superbe course dans une superbe ambiance.

SoMAD Paris 2015 : 2 Avant la course

Comme toujours avant ce type de course, la "Flèche" est de rigueur.

L'habitude est désormais bien ancrée, et bien qu'elle soit légèrement ratée, c'est toujours un réel plaisir de se raser ainsi la tête.

Désormais pleinement assumé, je ne prête désormais aucune attention quand au regard étonné lorsque je suis ainsi dans la rue.


Et, avec le fiston, nous ne perdons pas une occasion de toujours conserver notre sérieux devant l'objectif.


Pour l'occasion, nous avons acheté des t-shirts oranges "très discrets" afin bien sûr de nous fondre dans la masse des coureurs qui bien sûr ne seront probablement pas déguisés pour l'occasion.


Avant de partir en direction de la course, nous improvisons une petite séance photo. 

Au-dessus, la version statique et voici la version animée plutôt "old-school".

Vous vous rappelez des premiers sites persos ?

Du temps où les gif animés étaient légion et faisaient ressembler la moindre page à un sapin de noel ?

SoMAD Paris 2015 : 1 Epilogue


Après Les Foulées du Tertre (Articles ici), l'Ecotrail de Paris (Articles ici), le week-end du 21-22 mars fut chargé en CAP, car le dimanche 22, ce fut à notre tour, au fiston et à moi-même, de nous faire plaisir en participant à la SoMad 2015 de Paris.

Sur la photo, nos chaussures utilisées durant la course sont restées sur le paillasson où elles ont passées une grande partie de la soirée.
(D'ailleurs, qui à dit qu'il fallait se méfier à Paris ? Personne ne nous a volé nos chaussures alors qu'elles étaient dehors durant plusieurs heures.).

Vous voyez donc le résultat ci-dessus, et avec une petite série consacrée notre SoMad, je vais vous faire partager notre course.

L'avantage, c'est que vous au moins vous saurez rester propre à l'issue...

jeudi 2 avril 2015

Ecotrail de Paris 2015 : 5 Les amis

Suite de cette série d'articles consacrés à l'Ecotrail de Paris 2015,et cette fois je souhaiterais mettre en avant les amis vus sur la course.

Tout d'abord, les miss sourire croisées sur le pont de grenelle.

Alors qu'elles couraient d'un pas alerte et rapide sur le parcours de 50km, souriantes et en douce plénitude, elles passèrent rapidement devant nous.
A peine le temps de les prendre en photo et, encore sous le charme, nous les avons vus s'éloigner au loin.

Nous avons alors continué notre route vers l'arrivée. 
Et devant les températures bien fraîches que nous affrontions, grâce à l'application Ecotrail j'ai pû prendre connaissance de la position de certains coureurs.
(Juste une petite remarque à l'attention des développeurs de cette application : Il aurait été appréciable que les informations de suivi des coureurs soient intégrées à l'application plutôt que de faire un simple lien vers le site de la course, car dans ce cas, autant mettre l'adresse de suivi live dans ses favoris).

En prenant connaissance de l'heure estimée d'arrivée de certains coureurs, je me rendis alors compte que cela valait la peine de braver le froid une 1/2h de plus afin de les voir arriver.
(A ce stade, le fiston commençait à être transi de froid. C'est aussi de ma faute car à la Maya Team, on n'apprécie guère porter plusieurs couches de vêtements).

Et après quelques minutes de patience (de longues minutes pour le fiston), nous pûmes profiter d'une superbe arrivée.

Grâce à Djailla, qui les accompagnaient à vélo, nous avons été prévenus de leur arrivée tout proche.

Ainsi, quelques minutes plus tard, Jahom et Greg Runner déboulèrent alors en trombe devant nous.

Quelle superbe foulée alors que le compteur approche des 80 km de parcourus.

Ensemble, ils graviront les marches de l'escalier de la Tour Eiffel et ensemble, ils passeront la ligne d'arrivée.

Un superbe esprit de partage.
Une minuscule poignée de minutes plus tard, Mangeur de cailloux passa devant nous. 
Il arborait un visage heureux et ravi.
A la main, il tient son smartphone, ce qui laisse supposer qu'il a pris des photos et que le chrono n'est pas l'essentiel, le partage de ses sensations compte tout autant.

Pour les aficionados des chronos, ces 3 compères termineront la course sous les 8h !

Nous les avons rejoint après l'arrivée et les avons accompagné afin de récupérer leur affaires et de partager ces moments d'après course.

Comme à son habitude, et malgré les près de 80km dans les jambes, Greg Runner sait conserver son sérieux en toute occasion.

Les héros du jour sont désormais chaudement habillés et il est déjà temps de se séparer. Nous rentrons alors vraiment contents de notre journée passée à regarder les coureurs et je regrette de n'avoir pu assister à l'arrivée de The Pink Runner mais la température a eu raison de notre motivation.

Et, une fois assis dans le RER, je ne peux m'empêcher de penser à ma participation en 2012, avec mon collègue Zebullon, où nous avions effectué toute la course ensemble (les articles ici : Ecotrail 2012).



Retrouvez ici les CR de course de l'Ecotrail 2015 :
  • Mangeur de cailloux : CR à venir...






Retrouvez la galerie de photos Flickr : Ecotrail 2015 : 5 Friends

mercredi 1 avril 2015

Ecotrail de Paris 2015 : 4 Arrivée en vue

Suite de cette série d'articles consacrés à l'Ecotrail de Paris 2015, nous voici désormais proche de la Tour Eiffel.

La Tour Eiffel est désormais toute proche, les traileurs et les traileuses savent désormais qu'ils vont bientôt pouvoir déguster les escaliers de la grande dame de fer.

Contents et presque euphorique malgré le froid et la fatigue, ils n'ont qu'une hâte, c'est de se retrouver au 1° étage de la Tour Eiffel.

Avant de gravir les marches, les coureurs défilent devant un podium érigé en leur honneur et à cet endroit, de nombreux spectateurs sont massés derrière les barrières afin de les encourager. Une superbe ambiance pour cette arrivée.


Retrouvez la galerie de photos Flickr : Ecotrail 2015 - 4 Arrivée

mardi 31 mars 2015

Ecotrail de Paris 2015 : 3 Pont de Bir-Hakeim

Suite de cette série d'articles consacrés à l'Ecotrail de Paris 2015, nous voici désormais au niveau du Pont de Bir-Hakeim.

Alors que nous arrivions au niveau du pont, nous avons assisté à une scène quasi-surréaliste. Une superbe mannequin posait sous le pont simplement habillée d'une légère robe rouge.
Emmitouflé dans mon blouson, buff autour du cou, j'assistai à cette séance photo. Le mannequin rayonnait en prenant la pose.

Le flou de la photo retranscrit bien le coté irréel de la scène car malgré les températures bien basses, le photographe (ombre avançant sur la gauche) aidé d'une assistante tenant un réflecteur effectuait sa séance photo malgré tout.

Un vrai petit moment de charme et de rêverie.


Mais revenons à la course, si vous le voulez bien..

Sur cette photo, le contraste est saisissant. Les gentilles bénévoles sont habillées afin d'affronter les températures de cette soirée qui s'annonce bien fraîche.
Comme toujours, nous les remercions pour le travail effectué.


En nous voyant encourager les coureurs, certains se sentent alors d'humeur joueuse.

Vu l'absence de spectateurs sur ces portions du parcours, je pense que cela doit bien faire plaisir aux coureurs et aux coureuses de recevoir ainsi des petits encouragements.

Et cela nous fait bien plaisir lorsque les coureurs se lâchent quelque peu.







Retrouvez la galerie de photos Flickr :
Ecotrail 2015 - 3 Pont de Bir-Hakeim

Ecotrail de Paris 2015 : 2 Allée des cygnes

Suite de cette série d'articles consacrés à l'Ecotrail de Paris 2015, nous voici désormais sur l'Allée des cygnes.

J'aime toujours autant jouer avec la structure de ce tunnel.

J'apprécie ce petit coté graphique des pierres.

La nuit est désormais en train de s'installer, et la Tour Eiffel, revêt son habit de lumière.

Désormais la magie s'installe, et plus que jamais, les coureurs n'ont de cesse de contempler la "Tour promise", celle qui clôturera leur folle odyssée.





Retrouvez la galerie de photos Flickr :
Ecotrail 2015 - 2 Allée des cygnes

lundi 30 mars 2015

Ecotrail de Paris 2015 : 1 Au pont de Grenelle

Le samedi 21 mars dernier, après un début d'après midi passé à photographier les coureurs et les coureuses des Foulées du Tertre 2015 (Série d'articles : ici), avec le fiston, nous nous sommes ensuite dirigés vers le parcours de l'Ecotrail 2015.

Je vous propose maintenant une petite série d'articles consacrés à cette course.

Et, en guise d'introduction, je vous propose de débuter cette série avec ce coureur (comment dire...) haut en couleur !

Un vrai régal à voir en cette journée nuageuse.
A notre arrivée sur les lieux, alors qu'un vent bien frais nous faisait clairement comprendre que les termes températures clémentes étaient une vue de l'esprit, le fiston, quand à lui, me fit clairement comprendre qu'il aimerait grandement éviter de rester aussi tard que l'année dernière (L'année dernière nous étions restés jusqu'à 23h).

Comme vous le voyez sur la photo de gauche, il est emmitouflé, capuche sur la tête et buff sur le nez.

Rassurez-vous, la mine triste à tendance mélancolique, c'est uniquement afin de donner un coté plus dramatique à la photo.



Comme toujours, un photographe de Flash-Sport (Partenaire de Maindru Photo) était présent sur le pont afin d'immortaliser les coureurs et les coureuses.

Et comme toujours, nous avons un peu échangé, et s'en est suivi une conversation bien sympathique.

Sur la photo de gauche, vous remarquerez le photographe en plein "shoot".

Et voici, une petite vignette de la photo prise, avec la Tour Eiffel en arrière plan du plus bel effet.

(Pour les connaisseurs, photo prise avec un 15mm qui ouvre à 2.8 !)
Et pour terminer, je ne peux résister au regard pétillant et au charmant sourire de cette traileuse à peine entamée par son trail de 50km.

Retrouvez la galerie de photos Flickr :
Ecotrail 2015 - 1 Pont de Grenelle