Course Fun : SoMad

Nos courses SoMad

On éduque bien les chiens

Coup de gueule concernant le comportement de certains coureurs

Course Fun : Strongman Run

Retrouvez mes autres Courses Fun

Association Le Rire Médecin

La série d'articles consacrés à l'association Le Rire Médecin

mardi 9 février 2016

Paris-Versailles 2015 : 07 Les secours

Suite de la série d'articles consacrés à l'édition 2015 du Paris-Versailles. Et cette fois, c'est pour rendre hommage aux équipes de la Croix Rouge installés sur différents points du parcours.

Voici une des équipes postées sur le parcours.

Le paradoxe de leur activité, c'est d'être présent en espérant ne pas avoir à intervenir, preuve que tout se déroule pour le mieux pour les coureurs.

Malheureusement, il arrive que certains aient à intervenir.

Ainsi, ces personnes sur un quad, remontent rapidement le flot de coureurs afin d'aider un coureur qui a chuté lourdement dans une des descentes.

Vous ne verrez bien sûr aucun photo sanguinolente. 

Vous n'êtes pas sur un blog à sensation ! 

Pour cela prenez un abonnement à une revue que l'on trouve dans bon nombre de salles d'attente. (Pas de noms, vous connaissez tous ce genre de revues).

Une course et celle-ci tout particulièrement est une fête.

Mais malheureusement, sur l'aire d'arrivée, les allées et venues des quelques ambulances tendent à rappeler que la course ne s'est pas forcément bien terminée pour tout le monde.

Retrouvez ici la galerie Flickr : 2015.09.27 Paris Versailles 07 Les secours

Nb Cet article a simplement pour but bien sûr de mettre en avant ces personnes que l'on ne remarque qu'à peine et qui sont chargées de notre sécurité. Mais également de montrer que joies et peines ne sont jamais éloignées. Toujours rester vigilent pour soi même comme pour les autres.

lundi 8 février 2016

Paris-Versailles 2015 : 06 Barefoot et minimalisme

Voici maintenant un article consacré aux barefooteurs et autres personnes en chaussures minimalistes croisés sur le Paris Versailles 2015.

Comment ne pas remarquer ces superbes sourires rayonnants ? Ils étaient sur le bord du parcours à encourager les autres coureurs. 
Mais, mais que porte donc la demoiselle du milieu ? Mais ne serait-ce pas des Vibram Five Fingers, des KMD

Comme toujours depuis déjà plusieurs années, CourirPiedsNus (inutile de vous dire où il se trouve sur la photo précédente...) participe à cette course, et c'est toujours un plaisir de le croiser. Nous avons pris le départ ensemble et je l'ai vu filer avec sa foulée si caractéristique des barefooteurs...


Puis, arrivant à Versailles, je l'ai à nouveau croisé rentrant en direction d'Issy les Moulineaux en courant. 

Il avait inséré la course dans sa sortie longue ! 

Quel santé ! 

Retrouvez son CR : Paris-Versailles 2015 Pieds Nus.


















 

Sur la course, j'ai également croisé, Bruno R. en habit traditionnel des Tarahumaras.

Afin de le prendre en photo, j'ai dû m'y prendre à plusieurs reprises afin de me poster devant lui. C'est qu'il avançait bien ! 
Il finira la course en 1h20 !

Plutôt bien pour un "va-nu pied" !

Retrouvez ici son CR : 27 septembre 2015 - Paris Versailles.




 





Bien sûr, sur le parcours, j'ai croisé des coureurs en Vibram Five Fingers

Pas toujours évident de les apercevoir dans le flot de coureurs...

Et de les prendre en photo...
Surtout qu'en plus, ainsi chaussés, c'est qu'ils filent à vive allure.

Le voici au centre de la photo alors que je cours à ses côtés.



Retrouvez la galerie Flickr consacrée aux Barefooteurs et au minimalisme :
2015.09.27 Paris Versailles 06 Barefoot - Minimalisme

dimanche 7 février 2016

Paris-Versailles 2015 : 05 Le public

Après les bénévoles, formant l'âme de la course, c'est au tour du public d'être mis en avant. Celles et ceux qui font l'ambiance d'une course.
Comme toujours la météo étant de la partie, le public s'est déplacé en nombre afin d'encourager les coureurs. Chacun sa motivation !

Sur la photo précédente, des membres de l'équipe Boost Adidas Bir-Hakeim montrent fièrement leurs couleurs, encourageant ainsi les autres membres de leur équipes de même que les autres coureurs. 

NB : Vous remarquerez que les photographes s'amusent à se photographier !



Les enfants profitent également de l'ambiance et de cette belle opportunité de d'effectuer des séries de "Checks" ! Trop Bien !

Certains savent donner de la voix. Et chaque coureur a droit à son petit mot d'encouragement ! J'adore cet esprit !

Alors que d'autres, plus en retenue, arborent un superbe sourire et leur magnifique panneau d'encouragements.


 

Comme toujours, les enfants ne sont pas en reste en guise d'encouragements ! Et c'est tout fiers, qu'il portent une panneau d'encouragements destinés à leur Maman !

Qui dit enfants, dit jeu !
Et qui dit jeu sur une course, dit forcément séries de Checks !!

La petite au premier plan y prend vraiment du plaisir et c'est en chantonnant comme les autres qu'elle se balance à droite ou à gauche en fonction des coureurs.

L'arrivée est désormais proche et, tout comme en début de cet article, une autre équipe de Boost Adidas (République cette fois) encourage les coureurs.

Egalement coureurs, ils mettent de l'ambiance afin d'encourager les coureurs car ils savent que le dernier kilomètre peut être éprouvant.

La boucle est désormais bouclée, en route vers l'arrivée.

Retrouvez ici la galerie Flickr consacrée au Public : 2015.09.27 Paris Versailles 05 Le public

mercredi 3 février 2016

Paris-Versailles 2015 : 04 Les bénévoles

Cet article est dédié à celles et ceux qui sont l'âme de la course !
A celles et ceux sans qui les courses ne pourraient exister.
A celles et ceux qui participent grandement à l'ambiance d'une course.


Les bénévoles chargés du ravitaillement  ont vraiment une mission importante.

Ils doivent assurer leur tâche rapidement et consciencieusement et ce en conservant leur sourire et leur bonne humeur.

Et lorsque l'on voit le nombre de bouteilles disposées sur ce point de ravitaillement, on constate que ce n'est pas une mince affaire.

Cette photo illustre l'édition 2014, au cours de laquelle, j'avais remarqué qu'une des bénévoles s'aidait de son pull afin d'ouvrir les bouteilles.

Cette année, un petit détail qui a fait toute la différence pour les bénévoles !
Certains étaient équipés d'un gant afin de les aider à ouvrir les nombreuses bouteilles destinées aux coureurs et coureuses.

Un petit détail certes mais un point important pour les bénévoles.



Sur cette image, figurent 2 clins d'oeil.

Tout d'abord, le plus évident, le coureur au premier plan arbore fièrement un t-shirt de la marque Douzaleur, qui  propose de nombreux t-shirt humoristiques ayant la CAP pour thème.

De plus, le T-shirt évoque la Vo2Max et lorsque l'on voit le n° de dossard du coureur, on constate que le chiffre 2 est à l'honneur.

Le second clin d'oeil concerne la marque inscrite sur l'immeuble situé en arrière plan : Sodhexo.

Amusant de constater qu'un stand de ravitaillement donc proposant de la nourriture, soit situé non loin du siège social d'une société proposant des services autour de la nourriture.


De part leur bonne humeur, les bénévoles assurent vraiment l'ambiance sur la course.

Ils savent motiver, encourager et savent ne pas se prendre aux sérieux lorsque c'est nécessaire.

Ainsi, cette rayonnante scout, grâce à son dynamisme, sait mettre de l'ambiance afin de remonter (si cela s'avérait nécessaire) le moral des coureurs.

Une pensée également aux bénévoles postés aux intersections. Celles et ceux que l'on croise sans parfois les remarquer.

Rester ainsi poster statique au même endroit n'est pas chose aisé, alors un petit merci de la part des coureurs est une bonne façon de les encourager pour le service rendu.



Et, une fois l'arrivée franchie, ce sont eux qui nous félicitent de notre course, en nous distribuant une bouteille d'eau.

ils sont vraiment bien ces bénévoles !

Retrouvez ici la galerie Flickr : 2015.09.27 Paris Versailles 04 Les bénévoles

mardi 2 février 2016

Paris-Versailles 2015 : 03 La course

La course Paris-Versailles est une course très prisée, sur laquelle, bon nombre de coureurs et de coureuses viennent se faire plaisir.
Et comme pour mieux profiter de ce superbe parcours, comme l'illustre la photo de gauche, des groupes de marcheurs viennent également en nombre.

Et c'est ravis, qu'ils déambulent ensemble.

Qu'arrive-t-il lorsque dans un peloton, plusieurs coureurs avancent à la même vitesse ?

Ils courent ensemble certes, mais surtout ils sont synchros !!
Ainsi, les coureurs de la photo précédente ont tous la jambe gauche en avant ! Amusant, ils semblent ainsi "courir au pas" ! J'adore !


On dit souvent que les hommes ne sourient pas en courant ! Trop concentrés sur leur effort ?
Eh bien, ce coureur nous démontre le contraire avec un charmant sourire.


Pour celles et ceux habitués aux courses sur route, le 5°km est souvent synonyme de ravitaillement.
Et pour celles et ceux connaissant le parcours du Paris-Versailles, le 5° km annonce l'arrivée prochaine de la fameuse cote des gardes.

Et puisqu'il est question de la fameuse côte des gardes, nous sommes désormais au début de cette longue et belle côte. Et ces deux coureurs enthousiastes, débordent d'énergie au bas de la côte.

Dans une autre partie de la côte, il y a du monde, un "peu" de pente et les coureurs et les coureuses avancent sous les rayons du soleil. 

Et certaines, prévoyantes, avaient même pris leur lunettes de soleil !
Fin de la montée, que dis-je de l'ascension ! Mais qu'importe, il faut continuer !


Petite ambiance de course, impression de vitesse, certaines sont concentrées sur leur course et ne me remarquent qu'à peine, alors que d'autres avancent pouces en l'air, comme pour dire, "pas fatigué on gère" !

A plusieurs reprises, j'avais aperçu cette charmante coureuse à la crinière virevoltant en cadence.

Avançant à bon rythme, je dû m'y reprendre à plusieurs reprise afin de la rattraper afin de la prendre en photo.

NB : Avis aux coureurs machos, les coureuses ne sont pas là pour faire de la figuration !

Essayez d'en suivre une pour voir !

(Oui, je ne supporte pas les machos qui se croient supérieurs simplement parce que ce sont des hommes, des "vrais" ! Et qui par dessus tout, se croient tout permis !)

La chaleur et l'effort continu usent les organismes, et ce coureur expérimenté se rafraîchit.

Boire est nécessaire mais il faut également savoir se rafraîchir afin de faire baisser sa température corporelle.



Désormais à Versailles, l'arrivée est proche. Encore quelques efforts...
Ce coureur au téléphone serait-il en train de prévenir ses proches ?

Retrouvez ici la galerie Flickr : 2015.09.27 Paris Versailles 03 La course
 

jeudi 28 janvier 2016

Paris-Versailles 2015 : 02 Le départ

Le départ est désormais lancé. Et les bénévoles s'écartent prestement à chacune des vagues afin que chaque coureurs et coureuses s'élancent tranquilement.

Les coureurs à ses pieds, la grande dame veille sur chacun d'entre eux et toujours bienveillante, grâce à sa prestance, ils s'élancent sereinement sur leur course. 

La Tour-Eiffel est désormais derrière eux, la vitesse de croisière atteinte, chaque coureurs et coureuses se concentre sur sa course afin de se régaler des 16 km du parcours.

Retrouvez ici la galerie Flickr : 2015.09.27 Paris Versailles 02 Le départ

Paris-Versailles 2015 : 01 Avant le départ


Vous l'attendiez avec impatience. Voici la série d'articles consacrés au Paris-Versailles 2015 !

Commençons donc par le commencement, (oui, je reçois, 0,10€ par 'M' saisi. Mama mia !), voici une partie de ce qui s'est déroulé avant le départ.

Tout d'abord, vous constaterez sur la photo de gauche que la journée avait débuté avec un superbe clin d'oeil.

Et bien sûr, avant le départ, à chacun son petit rituel, sa petite habitude.

Tout d'abord les amateurs de photos.

Les amateurs de selfies, se prennent en photo devant la Grande Dame (La Tour Eiffel au cas où certains se poseraient la question).





D'autres immortalisent la scène en prenant les sas de départ en photo.

Votre humble serviteur, non content de prendre en photo les coureurs se prenant en photos, s'amuse également à prendre en photo, un appareil photo prenant des photos (bon en fait, il s'agit d'une caméra mais je préférais cette tournure et je suis également rémunéré au mot 'photo' ).


L'année dernière, c'est le GRAND Teddy Riner qui nous avait fait l'honneur de venir sur la course. Et cette année, c'est Jimmy Vicaut champion de 100m, de se faire interviewer sur l'esplanade du départ.


Et, afin de poursuivre avec les célébrités, comme toujours c'est notre Chauchau national qui est venu booster le public.


Et puisqu'il est question de boost, de nombreuses équipes de #BoostAdidas se trouvaient sur l'aire de départ.

Et certaines, ont procédé à une charmant "détournement" du t-shirt officiel.

Mais nous nous égarons, et revenons aux autres coureurs.


Poursuivons ce petit tour d'horizon avec les coureurs et coureuses en joelette.

Des coureurs au grands coeur qui donnent de leur temps et de leur énergie pour que d'autres puissent profiter des belles ambiances de course.

J'adore cet esprit !

Le départ est imminent.

Les coureurs vont bientôt s'élancer.

Retrouvez ici la galerie Flickr :


lundi 25 janvier 2016

Paris-Versailles 2015 : Bientôt la suite de la série d'articles

Au mois d'octobre dernier, vous avez pu suivre le début d'une série d'articles consacrés à ma journée de bénévolat à l'occasion du Paris-Versailles 2015 :

Journée de bénévolat au Paris-Versailles : 1 Avant l'ouverture au public
 
Journée de bénévolat au Paris-Versailles : 2 A la rencontre du public
 
Journée de bénévolat au Paris-Versailles : 3 La soirée

Et, devait suivre, comme l'année dernière à l'occasion du Paris-Versailles 2014, une série d'articles consacrés à la course elle-même.
Mais, les tristes événements du mois de novembre ont quelque peu freiné cet élan.

Alors peu enclin à la "frivolité", à la légèreté, l'équipe rédactionnel de ce blog, (mon humble personne et les personnalités multiples de mes quelques neurones) a décidé d'un commun accord de momentanément suspendre cette série d'articles.

Mais voilà, le temps a passé. Et il est désormais temps de reprendre le fil de nos vies, reprendre le fil de nos activités, de reprendre le fil de... (Tiens ben je viens de le perdre, le fil !)

La suite de cette série d'articles consacrés au Paris-Versailles 2015 est désormais annoncée !
Restez connecté ! Bientôt sur vos écrans !

lundi 18 janvier 2016

Avant première du film "J'avancerai vers toi avec les yeux d'un sourd" : 2 Le film

Après le préambule vous expliquant les raisons pour lesquels l'univers des sourds m'attire, voici maintenant ma vision du film.

Ce film, vous l'aurez compris, nous montre l'univers des sourds.

Mais l'histoire ne s'adresse pas aux spectateurs mais à un ami sourd de la réalisatrice malheureusement parti trop tôt.
Ainsi, le but du film n'est pas de montrer et de partager l'univers des sourds aux entendants. Mais de montrer les évolutions (ou non) survenues durant ces années.

Le tournage s'est effectué sur une dizaine d'années, et il est assez amusant de constater l'évolution de la technique, certains plans "anciens" tournés en vhs, ont du grain, une sorte de "patine" comme sur une sculpture ancienne, leur procurant ainsi un certain charme.

Je ne vous dévoilerai pas ici l'histoire du film, chacun selon son passé, sa sensibilité sera plus touché ou plus attiré par certains personnages du film.

Et parce que j'apprécie le sport, je vous dévoilerai juste une petite bribe de l'histoire dans laquelle, des marcheurs sourds ont décidés d'effectuer la distance Paris-Naples à pied. Bien que des journalistes étaient invités, ils sont partis sans couverture médiatique, sans tambour ni trompettes pourrait-on dire. Mais à leur arrivée à Naples, celle-ci fut grandiose, triomphale. Une foule était venue les accueillir.

Ce film est un film simple, un simple voyage dans le monde des sourds où le soi disant handicap s'est transformé en une culture, en un langage riche et poétique où ce n'est non pas la bouche qui s'exprime mais plutôt tout le corps qui participe au dialogue.

Mon seul regret serait non pas lié au film mais bien à ma "culture" ou plutôt à mon "inculture" car j'aurai aimé pouvoir apprécié la beauté poétique des "Chants Signes" (Une chanson ou un texte poétique en langage des signes).

Afin de conclure, je vous livre une citation de Victor Hugo évoquée dans le film montrant bien que la surdité pour les personnes concernées n'est vraiment pas un handicap :
  
"Qu'importe la surdité de l'oreille quand l'esprit entend ? 
La seule surdité, la vraie surdité, la surdité incurable, 
c'est celle de l'intelligence"

A des années lumières, de certains films lobotomisant où leur scénario tient sur un demi timbre poste, ce film simple nous convie à un petit voyage dans un univers peu évoqué par les "médias", un univers à connaître et à partager.

La sortie de ce film est prévue pour le 20 janvier : Lien Allocine.

mardi 12 janvier 2016

Avant première du film "J'avancerai vers toi avec les yeux d'un sourd" : 1 Préambule

J'ai eu l'opportunité d'assister à l'avant première du film J'avancerai vers toi avec les yeux d'un sourd.

Mais pourquoi un blog parlant essentiellement de course à pied aborde ainsi  le monde des sourds ?

Tout d'abord, saches que toi lecteur, tranquillement installé devant ton écran, tu es habitué à subir les errements de cet humble blogueur qui au gré de ses humeurs, de ses envies apprécie de partager un peu plus son univers.

Le monde des sourds est un univers qui m'a toujours attiré et intéressé.

A titre d'exemple, ma 1° rencontre avec cet univers est survenue lors de vacances au ski durant le Noël 1977 (Facile à se rappeler, ce fut mon unique séjour au ski et surtout, ce fut cette année où, le 25 décembre, le grand Charlie Chaplin s'en est allé.).
J'y fit la connaissance d'un garçon sourd avec qui je m'entendis presque immédiatement (S'entendre avec un sourd, étonnant comme expression, non ?).
Et durant la semaine de notre séjour, chaque jour, nous eûmes maintes occasion de nous retrouver et de plaisanter ensemble.
Je me rappelle qu'une fois, sa mère m'avait dit que son fils lui parlait beaucoup de moi. (Ah ces expressions...)

Les années passant, je regardais parfois le journal télévisée de 13h et à l'époque, un interprète traduisait en langage des signes, les dires du présentateur. Et je me rappelle que chaque fois, je n'avait d'yeux que pour lui. (le traducteur et sa gestuelle, pas l'animateur...)

Mon grand plaisir à l'époque était de regarder, que dis-je de contempler l'émission Mes mains ont la parole. Une émission où la narratrice racontait des contes en langue des signes, avec une voix off traduisant les signes.
(Je dis volontairement que c'est la voix off qui effectue la traduction et non l'inverse comme bien souvent, car ici, c'est la langue des signes qui est mise à l'honneur.)
Et je me souviens que je restait subjugué par cette façon de raconter une histoire, une sorte de chorégraphie, où la position des mains, l'expression du visage ont un sens. Et j'adorais cette douce poésie qui s'en dégageait.

Je ne peux résister au plaisir de vous livrer un petit exemple : 



Pour celles et ceux qui souhaiterait voir des émissions du même type, l'ancienne présentatrice Marie-Thérèse L'Huillier qui présentait Mes mains ont la parole, a produit l'émission L'Oeil et la Main sur France 5.

Plus tard, dans le monde professionnel, j'eus la chance (oui, je dis bien une chance) de cotoyer des sourds et d'en apprendre un peu plus sur leur univers.
Et en échangeant avec eux, j'eus alors la confirmation de ce dont je me doutais déjà, à savoir que la surdité n'est pas un handicap.
C'est plutôt un moyen d'accès à un monde plus poétique, un monde où l'on parle avec son corps, un monde où l'on demande l'attention de son interlocuteur avant de s'exprimer, un monde plus respectueux de l'autre où il est bien plus difficile de couper la parole (encore une belle expression...) et surtout où personne ne parle plus fort que l'autre pour se donner raison contrairement au monde des entendants.

C'est ainsi que par la suite j'ai assisté à des pièces de théatre en langues des signes dont Les Enfants du silence avec Emmanuelle Laborit.

Et des films comme le Pays des Sourds, et plus récemment la famille Bélier.

Vous l'aurez compris, bien que non concerné car personne de ma famille n'est sourde, le monde des sourds est un univers qui m'attire.